top of page
Duo Brady paysage © Zoe Cavaro bleu.jpg

© Zoé Cavaro

Présentation La vie d'après

Le Duo Brady s’est construit un chemin bien à lui, tissé de poésie, d’élégance et d’une certaine malice. Après un premier album remarquable de finesse (Plaines, 2020), Michèle Pierre et Paul Colomb puisent dans la science-fiction et le futurisme pour imaginer La Vie d’après, un disque en forme de rêverie sur nos futurs possibles. D’une douce valse sentimentale à un morceau de techno acoustique endiablé ou une montée en puissance digne du meilleur film post-apocalyptique, chaque morceau correspond à un scénario fantastique : contempler les premiers humains boire un verre sur Mars (« Glass on Mars »), vivre dans un état totalitaire (« Clic Boom »), danser en boîte de nuit parmi les androïdes (« Systole »)… Tout ce qui faisait déjà la saveur du duo - la rondeur lyrique, l’improvisation virtuose, l’évidence du dialogue - est augmenté d’une dimension nouvelle, inspirée par le rock progressif, la techno minimale berlinoise et des groupes comme Godspeed You! Black Emperor ou London Grammar. Sans ajout d'effet électronique, es deux violoncellistes opèrent un tournant vers les musiques actuelles à travers toutes sortes de modes de jeux empruntés au synthé, aux boîtes à rythmes, aux machines (accords plaqués répétitifs, sons électro et percussions, imitation de la guitare électrique…), qui coexistent de manière toujours très libre. Poussant les instruments dans leurs retranchements, ils transforment la scène en laboratoire, et font cohabiter une certaine mélancolie pop avec l’espoir et la fête. Dans La Vie d’après, place au corps, à la danse et à la transe, comme pour avancer ensemble sur les allées d’un avenir incertain. 

 

Raphaëlle Tchamitchian

©Patrick Martineau Photo concert Sunset.jpg

Parcours Duo Brady

Depuis leur rencontre en 2010, Michèle Pierre et Paul Colomb, tous deux violoncellistes, n’ont cessé de jouer ensemble, et de leurs conversations improvisées et ludiques est progressivement né le Duo Brady. Leur formation classique (respectivement CNSMDP et HEMU Lausanne), qui se ressent dans le son, s’y marie avec un travail sur la matière sonore, beaucoup d’improvisation, et une ouverture à toutes sortes de territoires musicaux. Situé à l’intersection entre jazz, musiques actuelles et musique de chambre, le Duo Brady navigue volontiers de la musique indienne à la folk en passant par de la techno acoustique. Ces mélanges et ces croisements forment autant de Plaines originales, du titre de leur disque paru en 2020, et dont certaines sont réelles et d’autres imaginaires.

Le Duo Brady est lauréat « Jazz Migration 2021 » et Michèle Pierre et Paul Colomb se produisent seul ou ensemble aux côtés de Daniel Mille, Jean-Louis Trintignant, Tribe From The Ashes, Sandra Nkaké, Marion Rampal, Jî Drû, Fiona Monbet, Lionel Belmondo, le Roberta Roman Trio...
La tournée « Plaines », du nom de leur premier album, se déroule en 2021-2022, au travers d’une quarantaine de dates, autant sur les scènes de musique classique (Festival International de violoncelles de Beauvais, Musique à La Baule, Festival 1001 Notes, La Semaine Classique du Lavoir...) que sur des scènes jazz (Jazz à Brides, Jazz à Pref’, Sunset, New Morning, Café de la Danse...).
Pendant le deuxième confinement, le Duo Brady réalise le documentaire « Et le violoncelle dans tout ça ? », témoignage en mots et musique de 12 violoncellistes au coeur de la crise sanitaire. Le film sorti sur YouTube comptabilise plus de 20000 vues et est salué par la critique (Télérama,
Europe 1, France Musique, la RTS...)
Fidèle au passage parisien dont ils tirent leur nom, le Duo Brady organise depuis 2021 le mini-festival « Passage Brady en Musique » soutenu par la mairie de Paris et la Région Ile-de-France.
Michèle et Paul composent en 2021 la musique du spectacle « Colère Noire » mis en scène par G. Dufay, mêlant des extraits des suites de Bach, de l’improvisation, de la musique électronique et du rock déjanté, autour de textes de Brigitte Fontaine. Sur scène, ils jouent, improvisent, chantent et dansent.

bottom of page